A Rocheservière, des artistes en résidence à la Villa des indépendants

  • Serge Chapuis (à gauche), Olivier Ebel (en haut à droite) et Brigitte Garcia (en bas à droite).
  • Serge Chapuis (à gauche), Olivier Ebel (en haut à droite) et Brigitte Garcia (en bas à droite). Serge Chapuis (à gauche), Olivier Ebel (en haut à droite) et Brigitte Garcia (en bas à droite). | Une quinzaine d'artistes et un collectif investissent l'ancienne maison de retraite du Vieux-Château, pour une résidence originale. Leurs travaux seront visibles les 14 et 15 mai.

    Portraits

    Serge Chappuis Il est aussi le parrain de cette 21e édition du festival. Après une semaine de résidence, il semble savourer ce temps de création : « Il règne ici beaucoup de calme, les artistes viennent peu à peu, ils s'approprient les lieux ». Son travail mélange la photo, la sculpture, et la peinture, qu'il met en scène et en lumière dans les trois petites pièces réservées pour lui, et que l'artiste appelle des Story box. « Mon travail est en partie une réflexion sur la mémoire, le lieu s'y prête bien. » Certaines oeuvres seront créées sur place, durant les trois semaines de cette résidence. D'autres sont des créations antérieures, réalisées dans un autre lieu. L'une des oeuvres née ici s'appelle Forage. C'est une sorte de portail qui accueillera les visiteurs à l'entrée de la Villa, avant leur cheminement à travers les différentes Story box, éparpillées dans le bâtiment. Olivier Ebel L'artiste se définit comme mobiliste : « Car à l'origine, je fais du mobilier ! ». Olivier Ebel peint des plateaux, utilisables en table. Des supports à sa créativité, mélangeant plusieurs techniques. « J'ai accepté cette résidence originale, car le sujet est intéressant : imaginer le rapport à l'histoire, en fonction du temps qui passe. » Ces trois semaines de création sont aussi l'occasion de rencontrer d'autres artistes, et les visiteurs. « Je peins les oeuvres chez moi, en extérieur, puis je les disposerai dans ma Story box, petit à petit. » Pour Olivier Ebel, le travail d'artiste consiste à imaginer une histoire avant de choisir l'emplacement des oeuvres au mur. « Et à la fin, chaque visiteur pourra repartir avec un petit carré qui l'intéresse, qu'il aura choisi », comme témoignage d'un temps passé et d'une visite. Brigitte Garcia Originaire de Saint-Nazaire, la peintre a choisi de vivre cette résidence comme « une retraite par rapport au temps, pour me mettre entre parenthèses ». Elle vient à la villa tous les jours peindre un petit tableau. « Ce sont des états d'âme, une traduction du temps qui passe dans cette villa, en opposition au temps qui passe trop vite à l'extérieur ». Brigitte Garcia expose également des tableaux grand format, qui donnent l'impression de s'immerger dans la peinture. « C'est comme une méditation, l'état dans lequel je suis durant cette résidence. » Du 23 avril au 13 mai, à la Villa des indépendants. Ouverture au public lors du festival d'artistes, les 14 et 15 mai. Gratuit.