Catherine Moreau

L'artiste ouvre par la convivialité et l'enthousiasme qui illustrent son site, des fenêtres sur l'essence et la manière d'aborder la sculpture. Le profane est enclin à graver dans sa mémoire le parcours "tourmenté" et douloureux de Camille Claudel à l'ombre de Rodin le géant massif et ténébreux.

Catherine Moreau, elle revisite et requalifie son métier, sa passion, suggère les élans et les bienfaits que l'approche des pierres, leurs mystères et leurs potentialités, vont générer chez le visiteur curieux ou le futur praticien…

On est tenté par le plagiat… Mais la transcription est elle-même risquée tant la conviction est ancrée, délibérément flamboyante et poétique… elle croise l'âme de l'autre, et opère un croisement des sensibilités, des générosités.

Catherine Moreau a exposé à la Salle du Grand Logis. 

Le nom qu'elle s'est choisie "Pierre de Vie" est en lui-même un programme, l'expression de sa posture, de ses intimes et fortes convictions.

Ce qu'elle montre sur un angle le plus ouvert possible relève du choix esthétique appuyé par de la pédagogie, et des postures plus philosophiques, les arcs et courbes associés enlacent une identité, elle-même assumée et affirmée.

D'où proviennent ces "parmes et mauves" enlacés autour d'une silhouette recroquevillée ? Comment s'est opérée la rencontre avec le "brut" et le rugueux ? Qu'a dessiné définitivement le ciseau ? La réponse se trouve dans une gestuelle aussi physique que spirituelle…

Catherine "ouvrage", calcaire, albâtre, stéatite et affirme sa préférence pour la douceur et l'adaptabilité de cette dernière.

Dans sa langue vibrante et précise, elle offre des points de vue sublimés, aptes à susciter intérêt et vibrations constructives. Elle suggère l'appropriation d'un médium et une posture.

L'artiste et sa pratique se font rencontre harmonieuse et vivifiante.

Retrouvez ses création sur : http://www.pierredevie.sitew.com/#Sculptures_Interieures.B