Geneviève LEGROS, peintre, sculpteur, graveur

Geneviève est à l’évidence, une artiste « exploratrice » à la volonté tenace et constructive, qui se ressource et se renouvelle en permanence.

Son parcours initial ne prédisposait pas forcément à ce monde artistique, toujours en mouvement.

Très jeune, elle assura la fonction d’institutrice qui lui plut, et pour laquelle elle a fixé des considérations exigeantes et durables sur la transmission : donner envie.

Elle embraya ensuite des études de morphologie qui éclairent très certainement  les personnages croisés au détour de ses œuvres et qui humanisent toujours leur diversité.

Geneviève embrasse déjà un certain éclectisme, et suite à un accident se tourne vers une formation d’expert-comptable, au vu des compétences techniques mais aussi humaines que cela requiert.

Cependant, alors qu’elle s’est déjà "essayée" à l'art pictural, avec les conseils avisés d'une de ses sœurs, professeur d'arts plastiques, elle va, à son tour, s'y investir à partir de 1994.

Elle déclare s'être toujours "entrainée" depuis, fréquentant un cours à Saint Herblain un certain temps, pour rejoindre ensuite l'Ecole d'Art de la Roche-Sur-Yon.

Curieuse de nature et marquée par ses lectures, l'artiste prend conscience et fixe sa vocation… Elle évoque Marie Bonaparte qui raconta avec conviction avoir trouvé sa voie de psychanalyste à la soixantaine… Tout comme elle, Geneviève assure avoir trouvé son exacte identité.

Elle touche à tout : sculpte - peint - pétrit - modèle. Elle va éviter la pratique figurative intrinsèque mais habillera des toiles de cette technique, de collages, bandes, sujets, liserés qui les personnalisent et les étoffent.

Elle avoue préférer "l'abstrait" qui permet d'utiliser "encres et pigments qui trainent"… Elle s'adonne aussi aux "monotypes", pièces réalisées sur divers supports (métal - verre…) Une presse permet un écrasement. L'effet produit permet une libre interprétation.

Geneviève verbalise avec aisance et vérité son engouement pour les séries, le traitement de "thèmes" : la grossesse - l'Afrique -  Bord de mer - les migrants…

Elle interroge et perfectionne les "ronds" dans des espaces divers, inusités.

Rien n'est fermé, ni étanche, tout circule en harmonie ; quête et plaisir de créer sont indissociables, et l'aventure, loin de se terminer.