Maryse Poirier, peintre

Voir son site : Maryse Poirier, artiste plasticienne

as de vocable spécieux ni trop recherché ou méandrique chez Maryse quand elle évoque son engouement pour l’Art en général : elle tient à montrer tout en apportant sobrement quelques repères, explications qui "sonnent vrai".

Elle partage ce qu'elle expose, justifie ses propres terminologies posées comme un départ de rêve, à l'intérieur duquel, elle affiche néanmoins d'honorables convictions.

Ses goûts personnels, elle les vit et les dit clairement, et on retrouve "en creux" quelques clés d'explicitation précises, mais mesurées toujours.

A l'origine un parcours probablement "décidé" de formation didactique dans les "Arts plastiques" dans les villes de Strasbourg et Rennes successivement.

Elle devient professeur de lycée, de cette spécialité et va tendre simultanément à fouiller sa propre recherche, se former, partager et participe activement à la vie de l'Ecole d'Art de la Roche Sur Yon.

Dans son atelier, elle tente, crée en une grande diversité picturale, des gravures réalisées au moyen de crayons d'aquarelles, depuis quelques temps, elle s'est essayée au livre d'Art, précieux, fignolé, qu'elle aimerait pérenniser…

Elle se sent à de multiples propos "concernée" et ceci génère chez elle, une envie de "séries" dans des formats divers, fondées sur ses goûts propres (Les Danseurs de tango) ou des considérations et questionnements liés à l'actualité, à l'état du monde (les attentats terroristes de cette dernière décennie).

Ses œuvres interrogent, telle l'une de ses expositions, cet hiver, à la Roche Sur Yon, à PROXINOV, au cours de laquelle, elle a regroupé trois séries de grands et moyens formats : "Eprise de têtes (des faciès des plus énigmatiques) - Ma révolution – Entre ciel et terre -…" Omniprésence de profondeur et de singularité !

Maryse s'appuie sur la rencontre, le collectif ; elle y puise sa motivation, incontournable moteur du renouvellement de l'artiste. Elle participe assidument à des expositions, rencontres dans le Limousin, l'Ile de Ré et en Pays de Loire.

Son travail est une invitation à se confronter à nos craintes, nos aspirations, nos élans du cœur sans oublier les rêves qui nous hantent.