Sophie Lamidiaux

Sophie Lamidiaux, à la Villa des Indépendants. 

Sophie, résidente de la localité de Rocheservière a accepté de rejoindre l'Association du Festival d'Artistes initié il y a plus de 20 ans déjà.

Dès les premières rencontres, sa bonne humeur, et la chaleur qu'elle dégage ont incité les membres du groupe à la connaître mieux, et lorsqu'elle a confié son engouement et sa pratique de la photographie, elle s'est vue "happée" pour y exercer une autre posture délibérément artistique.

Le groupe a pu profiter des ressources que lui confère cette passion… Sa "patte" exercée et sensible lui permet d'engendrer plaisir et émotion autant pour des clichés spontanés et informels, que pour des compositions ciblées et ouvragées qu'elle a exposées çà et là.

Sophie est "multiple"… Rieuse et primesautière dans le quotidien des relations, mais rationnelle et clairvoyante dès qu'elle apporte sa "pédagogie", des arguments sur les choix, la technique, une analyse du "rendu", le lien avec l'existence…

Elle a livré elle-même son parcours :

« Née à Nantes en 1960. Après une enfance africaine, je suis revenue vivre dans la région brévinoise, puis nantaise...et aujourd'hui me voici expatriée en terre de Vendée. Après quelques années d’argentique vers 1970-1980, puis une (trop) longue période " d’abstinence photographique"  je suis revenue, grâce à mes enfants et mes proches, à mes premières amours : la photo, mais cette fois à l’ère du numérique. J’ai beaucoup appris, et j’apprends toujours, d’autres passionnés, au travers de rencontres et de fora.

Si je suis sensible à la photo "en général", ma démarche s'inscrit dans l'utilisation ce média pour m'exprimer librement.

En effet, ma démarche  n’est pas de « montrer », ce que d’autres font beaucoup mieux que moi et avec beaucoup plus de talent. Je souhaite simplement offrir aux autres, mes petits coups de coeur, mes petits coups de folie, le regard qui est le mien sur le monde qui m'entoure.

Mes macrophotographies sont plutôt abstraites, je ne cherche pas à montrer les fleurs, les insectes, les objets,  je vous invite plutôt à voler le long de leurs courbes, vous imprégner de leurs couleurs, vous noyer dans la lumière qui les caresse...Mon regard s’attache généralement plus " AUX sens qu’AU sens"… Mon côté gai qui s’exprime au travers de ces photos.

J'affectionne également particulièrement la photographie en noir & blanc qui imprime en nous l’essentiel... Admirative des Doisneau, Cartier-Bresson, Clergues, Ronis, Brassaï, Arbus, et tant d’autres, je m’essaie parfois à croquer le monde qui est le nôtre, à rencontrer mes contemporains… Mais là aussi, j’aime interpréter et laisser glisser dans mes clichés les émotions qui me hantent. Je décline avec plaisir ces émotions dans un style sombre, voire gothique. Mon côté ombrageux qui s'exprime ici, car si je me veux résolument optimiste pour que la vie soit supportable, je reste raisonnablement pessimiste sur le monde...et puis la mort n'est-elle pas notre finalité à tous ?... Exprimer cela par la photo me permet sans doute de rendre les choses plus acceptables...

Quoi qu’il en soit, j’aime interpréter ce que je vois, mais n’est-ce pas le lot de chacun ?... le regard peut-il être objectif ?...Ne croyez jamais ce que je vous montre, ce ne sont que les contes d’un instant, d’un éclat de lumière qui croisa ma douce folie et ne reviendra jamais plus…Mais si j’ai pu vous procurer une émotion fugace, le temps d’un regard, alors je suis heureuse… »

Ses photographies sont à retrouver sur : http://www.sophie-lamidiaux-photographies.com/fr/accueil.html